Pourquoi est-il si difficile aujourd’hui de trouver des enseignants ?

Selon l’enquête menée par l’organisation de coopération et de développement économique (OCDE), il n’y a que seulement 5 % des enseignants pensant que leur profession est encore valorisée par la société. Aujourd’hui, ce métier n’attire que très peu de personnes. Pour en connaitre les raisons, suivez-nous dans cette petite rubrique.

Les mauvaises conditions de travail

Dans le métier d’enseignement, plusieurs professeurs rencontrent parfois des difficultés à mobiliser des élèves. Les élèves ne s’impliquent pas beaucoup dans les activités proposées par les enseignants. Avec cette situation, les élèves ne peuvent pas aller très loin et les professeurs auront du mal à tenir leurs classes. Malgré ses efforts, le professionnel de l’enseignement a tant bien que mal à y arriver.

La faiblesse du salaire

Bien que les enseignants aient un diplôme de niveau bac +5, leur salaire est souvent inférieur à celui des autres professions. En général, un professeur français gagne en moyenne 1 500 euros net par mois, soit 25 % en moins à celui des fonctionnaires non enseignants. Même si le salaire est plutôt minime, le temps de travail ne cesse d’augmenter.

Le temps de travail

Outre les cours présentiels, les professeurs doivent encore préparer les cours, faire les corrections, réaliser des sorties pédagogiques ou encore des réunions pédagogiques. Avec ce taux de travail, cela signifie que ce n’est pas tout le monde qui peut exercer ce métier. Pour 2 heures de cours, il faut environ 4 heures de préparation. Les enseignants sont souvent amenés à travailler plus que les employés dans d’autres domaines.

L’absence d’une véritable formation continue

Aujourd’hui, l’exigence en matière d’enseignement est très élevée. C’est pourquoi il important de faire une formation continue afin de proposer des cours de qualité et adaptés au contexte du monde actuel. Toutefois, dans la réalité, peu d’enseignants bénéficient d’une réelle formation continue. D’après les statistiques, les professeurs en France ne font en moyenne que seulement deux jours et demi de formation par an. Dans les autres pays de l’OCDE, la plupart des enseignants réalisent 7 à 10 jours de formations continues par an.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *